CIMM : Police Nationale


Les Policiers Ultramarins spéctateurs malgré eux d’une mascarade politique!
Aujourd’hui 20 Novembre 2018, alors que le gouvernement a eu deux ans pour travailler sur ce dossier, nous apprenons avec stupeur que les candidatures pour le mouvement de mutations Outre-Mer 2019 sont ouvertes et qu’aucune disposition relative aux CIMM n’apparaît sur le télégramme de mutation de la Police Nationale !
 
Alors que la loi sur les Centres d’Intérêts Moraux et Matériels (CIMM), votée le 28 février 2017 et portée fièrement par Ericka Bareigts alors Ministre de l’Outre-Mer et co-signée par Madame Annick GIRARDIN alors Ministre de la Fonction Publique sonnait comme une victoire car elle fut votée à l’unanimité
dans l’hémicycle !
 
Force est de constater que la promesse présidentielle ne sera encore une fois pas tenue et que cette loi ne sera encore pas appliquée sur les mouvements de mutation vers l’outre-mer au sein la Police Nationale, alors que l’incompréhension générale gagnait les rangs des policiers ultramarins en apprenant que la loi qu’ils attendaient depuis longtemps, ne serait pas applicable en 2017 !
 
Il avait alors été prétexté que sa mise en œuvre dans l’ensemble de la fonction publique demandait de prendre des dispositions distinctives aux seins des différentes administrations et que par conséquent, les mutations de juin 2017 ne pouvaient en prévoir son application immédiate. Monsieur Gérard COLLOMB alors Ministre de l’Intérieur de l’époque annonçait que la loi serait appliquée en 2018 !
 
Un syndicat de Police obtenait du DGPN, qu’une mention soit inscrite sur la circulaire de mutations 2018 afin qu’une mise en application voit enfin le jour en 2019 !
 
« Conformément aux dispositions introduites par l’article 85 de la loi N 2017-256 du 28 février 2017 de programmation relative à l’égalité réelle en outre-mer et portant autres dispositions en matière sociale et économique, le traitement des demandes de mutation vers l’outre-mer intégrera, après réunion des conditions nécessaires et concertation, le critère du Centre d’Intérêt Matériels et moraux (CIMM), à compter de l’année 2019 ! »
 
Les dirigeants se dérobaient derrière un changement de gouvernement « c’est plus nous c’est eux » pendant que des milliers de policiers ultramarins attendent la reconnaissance de leurs spécificités par la justification de leur Centre d’Intérêt Moraux et Matériel ultime effet de levier pour un retour au pays, là encore, une promesse non tenue.
 
L’association CODIUM va demander un rendez-vous dans les plus brefs délais au Ministre de l’intérieur afin qu’une réponse claire nous soit apportée à ce sujet !
 
Alors qu’en Outre-Mer, notamment à la Réunion, les émeutes font rages, les magasins sont pillés, incendiés, la population est dans l’insécurité grandissante. Les policiers et les pompiers qui travaillent en sous effectifs payent un lourd tribut, avec des violences commises à leur encontre chaque jour ! Le Préfet demande des renforts de Paris !
La Guadeloupe et la Guyane ne sont pas en reste puisqu’ils sont les départements les plus dangereux de France.
 
Nous en appelons à la responsabilité des élus locaux afin qu’ils appuient de façon significative la stricte application de la loi CIMM, qu’ils demandent des renforts conséquents et pérenne afin de ramener le calme dans nos îles !
 
Car des volontaires, on n’en manque pas !