POLITIQUE OUTRE-MER : la réforme constitutionnelle


A l’heure actuelle il y a 11 statuts différents pour autant de collectivités.

Réunion

Les députés Ericka Bareigts, Huguette Bello, David Lorion et Jean-Hugues Ratenon ont présenté à la Délégation aux Outre-mer un amendement visant à réviser le cadre institutionnel de La Réunion, adopté à l’unanimité.
“Pour le département et la région de La Réunion, les demandes d’habilitation (…) doivent être prises à la majorité des conseillers, présents ou représentés, des deux assemblées lorsqu’elles visent un champ de compétences partagé entre le département et la région de La Réunion”.

Guyane

Le député LREM de Guyane Lenaïck Adam propose de créer un statut de “Pays d’Outre mer”une nouvelle catégorie qui donnerait de nouvelles perspectives d’évolution à l’ensemble des collectivités d’outre-mer, qu’elles soient régies par l’article 73 comme par l’article 74. 

Martinique

Le député, Serge Letchimy est intervenu mercredi 6 juin à l’Assemblée nationale pour alerter le gouvernement sur la situation démographique de la Guadeloupe et de la martinique qui si “rien n’est faitvont perdre en 30 ans “20% de leur population” respective. 
Anick GIRARDIN lui répond mener des actions en prévention des conséquences exposées “C’est ce que nous faisons avec la réforme constitutionnelle, l’article 72 et 73, c’est ce que nous faisons avec les Assises des Outre-mer”, dont le livre bleu sera présenté le 28 juin prochain.