Réforme des congés bonifiés : un mois de novembre décisif


L’association CODIUM a été reçue le vendredi 25 Octobre 2019 au Ministère de l’Outre-Mer par Monsieur @LAZRAK Afif, Conseiller en charge des affaires régaliennes et de l’action publique auprès de la Ministre de l’Outre-Mer. 
Mickaël LESQUELIN et Gilles GLAMPORT ont défendu l’épineux dossier des congés bonifiés en expliquant que nous, Ultramarins, attendions des annonces du gouvernement depuis le début du mois de septembre, malgré plusieurs relances.

Lors de cet entretien nous avons réaffirmé notre position, à savoir la prise en compte totale du billet d’avion, le maintien de la sur-rémunération Outre-Mer, et l’obtention d’un délai de route assez conséquent.

Monsieur LAZRAK exprime que l’objectif de Madame la Ministre de l’Outre-Mer est de maintenir le plus de droits possibles à travers la réforme des congés bonifiés.
Il souhaite nous réconforter en confirmant la prise en charge des billets d’avion, le maintien de la sur-rémunération, la prise en charge des familles recomposées et enfin la pertinence de l’ouverture du bénéfice du dispositif des congés bonifiés pour les fonctionnaires issus des collectivités. Le gouvernement veut également faciliter les demandes pour les ayants droits en évitant la retransmission de justificatifs identiques à la précédente demande.
Nous rappelons que ce dernier point est stipulé sur le rapport de Messieurs les députés David Lorion et Lénaïck ADAM , et que cela était un des arguments phares de l’association CODIUM. Nous n’avons d’ailleurs pas manqué de lui rappeler que plus de 70% des propositions du CODIUM ont été reprises dans ce même rapport. Un fait non négligeable.

Monsieur LAZRAK nous informe alors que le mois de novembre sera décisif.

Le CODIUM restera très vigilant quant aux suites qui seront données et nous souhaitons rencontrer tous les protagonistes de ce rapport interministériel paru en janvier 2019. Nous ne lâcherons rien et ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour faire valoir l’importance des congés bonifiés pour l’ensemble des Ultramarins, que nous sommes, des exilés de nos îles.
Nous revendiquons face à ce gouvernement un savoir-faire ainsi qu’une connaissance du dossier acquis en corrélation avec ce que souhaite les fonctionnaires ultramarins.

Nous le mettons aussi en garde sur les mauvaises stratégies aux enjeux politiques, d’une telle réforme qui consisterait à nous isoler un peu plus de nos territoires d’origines.


#etreultramarinestuneforce.